Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 11:36
sentier-d-ecriture-St-Cyprien10.JPG


Au dessus de moi un luminaire boule. Un jacquard passe avec bruit. Beaucoup de bruit. Vélo rouge et rose. Complet étourdissement. Faut faire des phrases. Peut-être. Atmosphère d’énervement. Des mégots. Des tasses sales. Des vieux avec des cannes. Je ne suis pas sûre de tout comprendre. De tout bien faire comme il faut. Rires à la menthe à l’eau. La cohue est antipathique. Livré avant le dîner, mais commander après le déjeuner. Passe une blondasse masculine. Non ! C’est un homme. Bottes seventies. Une demi-heure, c’est long ! Ha ! Ha ! Rires. Sondage. Scribe. Haltérophile. Couple gay, beau. Cerise sur fond noir, mais pas celle de Groupama. Bottines orange. Chouettes ces bottes ! Doux mois de novembre. Un grand monsieur tout rond fume un gros cigare. Il est loin et pourtant je sens l’odeur du cigare. Vieille petite dame aux allures d’ado. Téléphone britannique.  Marc, Karl et John. Karl avec un K. Cerise sur fond noir, le retour. Encore. C’est marrant tous ces gens. J’ai les cheveux tout gras à cause de la pollution. Une fille avec une jupe si courte, un garçon avec un jeans porté si bas, qu’on voit leurs culottes à tous les deux. Amoureux. Amouroux avec X. Il fait peur le monsieur. Talons aiguilles vernis grenat. J’ai mal aux pieds pour elle. Bobo dynamique, jacquard à trottinette. Manteau de cuir façon Gestapo. Bas résilles. Bras nus. Béret Titi parisien. Audrey Hepburn. Je n’ai pas le même cheminement que Geneviève. Waouh ! Couple de vieux gays rigolos. Il y en a un qui ressemble à son chien. C’est marrant les gens ici. Ça ressemble à Beaubourg. Cheveux rouges, yeux bleus. Démarche lourde. Ou juvénile. La mode est étrange en ville. Fais risette à maman, fais une risette à tonton. Les passants sont pressés. Je n’aime pas les chaussures bicolores. Ni les pulls à trous. Les gens sont face à face et se parlent par téléphones interposés. Bébé à bonnet rouge rayé banc. La mémé à dégaine d’ado repasse, ça se voit quand elle se retourne qu’elle est vieille. Elle fume une cigarette qui fait rire. Ça sent d’ici. C’est bientôt l’heure.

 

 ecriture detail20
Faby Robinson

 
Partager cet article
Repost0

commentaires