Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 20:05

 

textes écrits par les participants du sentier d'écriture Matabiau-Carmes, le 19 novembre 2011
 
P1000900
 

Capitolium

 

Des cageots de fruits et légumes sont entreposés sur Cancer et j'ai le derrière posé sur un Sagittaire doré.

Une blonde à l'accent d'ici vend des pommes et croque l'une d'elles avec l'air de dire : j'm'en fous.

Ses fruits ont l'odeur des châtaignes et dansent avec une langueur monotone sur un orgue de barbarie.

Les gens d'ici ont tous un cœur de brique cuit au soleil. Ils parlent fort, rient et font la gueule toujours aussi fort. Au marché, ils achètent le fond de l'air avec un large sourire.

La belle fille croque une deuxième pomme. N'ai-je pas déjà vécu cet instant ?

Au cœur de l'agora, la contemplation du moment est à son comble.

Elle est belle, la vie insouciante sous le drapeau occitan qui sonne l'heure, l'heure de rejoindre mes compagnons au coin de la grand place bruyante et paisible à la fois.

 

PIERRE

 
 

Au gré du vent, les toiles de tentes ondulent. Les chapiteaux multicolores abritent du souffle capricieux les mets disposés et proposés.

Dans les cagettes en bois, attendent patiemment légumes et fruits, pains et brioches, confitures et salamis. Dans les allées se bousculent sacs et cabas, vélos et poussettes, d’où dégorgent courses et commissions. Il y en a pour tout le monde, pour tous les goûts.

On regarde, on cherche, on compare, on achète, on tâte, emballé c’est pesé !

Panier vert, rouge, condiments et cucurbitacées se font concurrence sur les étalages du vieux marché.

 

AGNES

 
 

C’EST   ICI

Carré rose

Presque parfait

A chacun de ses angles

Sont nées   des rues, percées vers ailleurs

Rendez vous est pris  là

Le mardi et  samedi matin

Le Marché bio

Oui, c’est là,

Ils sont tous venus avec leurs  espoirs.

Infinités de couleurs et senteurs…

Place du CAP comme ils disent.

 

Sous les arcades

Tables et chaises  accueillent 

Les assoiffés, les fatigués, les fumeurs, les contemplatifs

Les curieux, les bougons, les frigorifiés, les amoureux

Les gentils et ceux qui ne le sont pas

Tous,  elles les accueillent  tous

Tous  ceux qui désirent  s’assoir ici

Et vivre l’instant… là

 

Un mariage se prépare les invités arrivent

Chacun dans ses beaux atours

Le  groupe se forme

L’air enchanté

Allégresse de l’appartenance

 

Un très vieux monsieur

Espérant quelques pièces

Tourne la manivelle de son orgue de barbarie

Améliorer le quotidien

C’EST  ICI

 

BERNADETTE

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Chaufferie de langue - dans sentiers d'écriture
commenter cet article

commentaires